AVRC existe 5 ans

posted in: Geen categorie | 0

Spécialisée en tourisme, je gère des sites web multilingues et le référencement.

De traductrice de toutes sortes de textes à traductrice et gestionnaire de contenu spécialisée dans le tourisme

Spécialisation dans le tourisme

Un démarrage turbulent. Suite à des circonstances particulières (grossesse e.a.), je n’étais pas préparée comme il fallait. J’ai pris en charge toutes les missions possibles, peu importe leur nature : la réalisation de dépliants, la dactylographie, la traduction de textes pour des comptables…J’ai établi de nombreux devis…Sept mois de désespoir sans rien gagner.

Et puis, un jour, deux clients sérieux se présentaient avec deux gros projets. Ils m’ont donné la sécurité et la confiance qui permettent à une personne de s’épanouir … Et voilà, j’étais partie !

Ces deux clients ont marqué un moment clé . Soudainement les clients venaient frapper à la porte, tellement souvent, que j’ai dû refuser des missions. J’ai eu la chance de pouvoir me spécialiser définitivement… dans le tourisme.

Gestion de contenu multilingue pour sites web touristiques

Aujourd’hui, mon portefeuille de clients se compose d’une poignée de bons clients, chacun d’entre eux étant un acteur touristique, dont je gère les sites web multilingues. J’écris, traduis, publie et optimise les textes afin que le public cible puisse les trouver sur Internet (SEOréférencement).

Contact direct avec le public cible : les touristes

En tant que travailleuse à domicile, je songe parfois avec nostalgie à l’époque où j’avais de formidables collègues. Cette collégialité me manque et c’est pourquoi je suis heureuse que je puisse travailler pour un client dans son bureau. Ma tâche ? Gérer le site web et accueillir les touristes. Une vraie opportunité pour moi, car, en tant que content manager, je reçois des informations authentiques sur les besoins et les préférences du public cible du site web, les touristes. Je ne réponds donc pas simplement à leurs questions, je leur donne aussi volontiers la parole 🙂

5 ans…un bilan se justifie!

5 ans. Temps pour un bilan. L’argent que mes clients me paient… Qu’advient-il de cet argent ? Un freelancer garde environ 34% du montant brut. La plus grande somme va vers l’État et je suppose que le gouvernement (si nous en avons un) investira bien l’argent.

Une grande partie du montant, payé par mes clients, retourne donc indirectement à eux-mêmes sous forme d’investissements dans l’intérêt commun. N’est-ce pas bien ? 😉

Comments are closed.